Ascension de la Roche Faurio, 3730m

Une ascension initiatique pour un père voulant faire découvrir à ses deux grands enfants la haute montagne.

Hubert, Charles et Léo ont su apprécier la montagne même avec une météo peu clémente et ça c’est important. En effet la pluie et la neige étaient présentes lors de cette ascension mais cela fait partis de l’alpinisme et ils l’ont compris.

Après une montée au refuge du Glacier Blanc express, nous nous réfugions le temps d’un repas au chaud. Une fois un peu plus sec nous rejoignons le début du glacier pour une petite initiation au cramponnage. Un rappel pour Hubert qui à fait pas mal de belles courses en montagne mais qui a arrêter de pratiquer il y a 10 ans, et une découverte pour ses deux grands garçons de 17 et 21 ans.

Nous continuons notre marche après quelques exercices et atteignons le refuge des Écrins perché sur son promontoire. Un bon repas et des anecdotes de montagnards permettent de clore cette première journée. Le lendemain levé à 4h00 pour atteindre la Roche Faurio au bout du Glacier Blanc. Un sommet facile pour découvrir l’alpinisme mais où il faut savoir marcher plusieurs heures.

L’ambiance est extraordinaire au levé du jour, les nuages, le soleil, la neige font de cette instant un moment suspendu dans le temps.

Arrivé au sommet nous profitons de quelques minutes de soleil qui réchauffe la cordée, heureuse. Le père est quant à lui satisfait de cette découverte pour ses fils qui ont su aimer le gout de l’effort pour atteindre le sommet, récompense que seul les montagnards savent apprécier et comprendre.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *