Expedition Alpamayo : la plus belle montagne du monde …

Comment allier culture, dépense physique et gastronomie en s’en mettant plein la vue. Réponse : Le Pérou, évidemment.

Ils étaient partis 20 jours pour découvrir ce pays riche culturellement et ont aussi réussir l’une des plus belles montagne du monde.

Le programme était tout simplement parfait, 10 jours de visite autour de Cusco pour voir les anciennes cités Inca (Machu Picchu et le temple du soleil) et divers musées passionnants.

Puis 10 jours d’efforts pour se dépasser physiquement et gravir des sommets de la cordillère blanche au cœur de la cordillère des Andes.

Une fois avoir écumé plusieurs sites touristiques classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, ils sont venu me rejoindre à Huaraz , la capitale de l’andinisme.

Arrivés là, je me suis occupé de tout avec mon copain guide Ben, afin qu’ils se concentrent sur leurs objectifs.

Le premier étant d’effectuer l’ascension du Nevado Pisco à 5765 m d’altitude afin de parfaire leur acclimatation après ces 10 jours passé aux alentours de Cusco situé à environ 3500 m d’altitude.

Deux jours ont été nécessaire pour réaliser cette voie normale cotée Peu Difficile mais ou l’altitude est plus que présente. Le premier jour, après 3h00 de taxi nous marchons environs 3h00 pour rejoindre un des seul refuge gardé au Pérou, le refuge Pérou à 4665 m !!!

Le lendemain après une marche de nuit dans des moraines qui n’en finissent plus nous rejoignons le glacier vers 5000 m. Puis après quelques crevasses peu menaçantes nous sommes au col Pisco-Huandoy vers 5350 m au levé du jour. A partir de là le rythme est plus lent et l’altitude se fait vraiment sentir, mais Flo et Eric tiennent bons et nous arrivons au sommet vers 8H30, il fait beau et le panorama est impressionnant. Le Nevado Pisco se situe au cœur de la cordillère Blanche et nous profitons d’une vue à 360° sur tout les sommets phare des environs (Chacraraju, Huandoy, Alpamayo, Artesonraju, Caraz, Esfinge, Quitaraju). La descente toujours plus facile ira très vite, tellement vite que nous auront le temps de rentrer directement à Huaraz pour fêter ça.

Un jour de repos et c’est repartis, mais cette fois-ci, la vrai expé commence! L’objectif étant l’ascension de l’Alpamayo par la “directe française” cotée Difficile +.

Nous n’auront plus le confort d’un refuge et de la nourriture servi à demande, mais des tentes pour 6 jours et les cuistots ce sera Ben et moi. Nous nous payons quand même le service d’un muletier avec ses trois mules pour transporter toute la nourriture et le matériel jusqu’au camp de base.

Deux jours de marche sont nécessaire pour rejoindre le camp de base et une autre journée pour atteindre le camp col à 5400 m. Une fois à ce camp la vue est juste spectaculaire et l’objectif à porté de main. Le lendemain levé à 4h00 et départ à 5h00, Le corps n’est pas réveillé mais l’envi est déjà bien présente de se confronté à cette montagne. 6h00 nous sommes déjà au dessus de la rimaye et les longueur s’enchaîne vite, tellement vite que nous sommes déjà au sommet à 9h00. Eric, Florian, Ben et moi sommes au paradis, au summum du bonheur, un vrai régal. Nous restons la une petite demi heure à profité puis les nuages nous rejoingnent et nous pousse à descendre. vers midi nous rejoignons les tentes du camp avancé puis nous enchainons sur la descente au camp de base. Nous avons fait le plus dur, il ne nous reste plus qu’a attendre le muletier et préparer les sacs pour rentré à Huaraz et fêter ça comme il se doit.

Encore merci et Bravo à vous!!!!

Fred

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *