La traversée des Drus en express

Après le parcours de la traversée des Drus la semaine dernière, je la propose à Olivier pour qui cette ascension, faisait partis de sa “List to do”. Ni une ni deux, il est chaud bouillant. Je regarde la météo, lui se libère, et c’est partis.

Mardi nous montons l’après midi rejoindre Sarah, la gardienne un peu délurée du refuge de la Charpoua. Nous ne somme pas seul au refuge, car plusieurs cordées qui ont fait la course le jour même redorment ici, le soir, lorsqu’ils seront arrivé bien sûr. La gardienne nous à dis que des cordées faisant la traversée arrivent parfois après minuit !!!

Du coups dans le refuge c’est un peu bondé, il y à même deux tentes installé dehors pour que tout le monde puisse dormir tranquillement. Ce ne sera pas la meilleur nuit en refuge de la saison mais bon, la montagne dicte sa loi.

Réveil à 3h00, tartine, thé , jus d’orange et hop on décolle à 3h20. A partir de là nous serons seuls. Ca déroule pas mal, Olivier me dis que c’est ça qu’il aime, quand ça bombarde, alors moi je me fais plaisir et accélère encore.

8h15 sommet du Petit Dru, on en profite, on mange, photos obligatoires, on se pose ainsi une petite demi heure.

Et c’est repartis. 9h30, sommet du Grand Dru puis descente en rappel.

Ca gaze dans les rappels, malgré un petit hic dans un des derniers rappel, ou la corde va nous faire un tour de magie et se coincer. Je remonte les 50 mètres pour enlever un noeud formé par je ne sais quel miracle.

Le glacier commence à être un peu ouvert mais ça passe encore, pour combien de temps, je ne sais pas…

12h15, de retour au refuge pour le déjeuner. En voilà une bonne surprise me dis Sarah… au final 8h55 pour faire la traversée des Drus, c’est dément.

Trop bien les Drus

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *